Comment j'ai couché avec Roger Federer: Lettre d'amour poétique by Philippe Roi

Choose a shelf or add to a new one
Recommend

Recommend and receive 50% of the profit on any sale you generate

Comment j'ai couché avec Roger Federer: Lettre d'amour poétique

C’est avec trop de facilité, hélas, qu’on se laisse bercer par les gens qu’on a le malheur d’aimer.

Il s'agit d'une longue lettre d'amour très poétique, rédigée par un narrateur au sexe indistinct plongé dans une mélancolie terrible et qui découvre à travers le personnage de Roger Federer une envie de se battre. Comment j'ai couché avec Roger Federer est un roman au titre volontairement provocateur. Le narrateur est dépressif et mélancolique. Une amie lui propose de l'accompagner à un match à Roland-Garros.
« Arrivé au stade, je l'ai vu ». C'est la révélation. Il fantasme sur Federer et oublie sa dépression.

Ce roman se déroule comme un match de tennis. À la fin, « Jeu, set et match, Roger Federer ».

EXTRAIT

On dit souvent d’accord, comme ça, sans savoir où ça va nous mener.
Je me suis assis et j’ai longuement réfléchi. Il me fallait trouver un nouveau sens, une nouvelle direction, adopter une nouvelle forme d’existence.
C’est à ce moment que Julia m’a appelé.
— Ça te dirait d’aller voir un match cette aprèm ? M’a-t-elle demandé.
J’étais surpris :
— Un match de quoi ? J’ai dit.
— Un match de tennis !
Tout était compliqué pour moi depuis quelques mois. J’étais en arrêt depuis un moment, une vilaine dépression qui ne voulait pas partir, qui s’était installée doucement.
J’ai dit OK.
Il faut dire que Roland Garros, même quand on n’y entend rien, ça ne se refuse pas.
Le médecin m’avait dit : « ça arrive à tout le monde, ne vous inquiétez pas, prenez soin de vous. »

CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE

« Comment j’ai couché avec Roger Federer ? est un premier roman au titre volontairement provocateur, ouvert, via l’interrogative, dans le suspens du fantasme. Le narrateur est en proie à une dépression qu’il nomme mélancolie sévère. Une amie lui propose de l’accompagner à un match à Roland-Garros. « Arrivé au stade, je l’ai vu ». Révélation. Fixation sensuelle, plus que pornographique, sur sa beauté, ses bonds de tigre, « son regard noir », « sa masculinité, élégante, douce », les langues qu’il pratique, son palmarès, bien sûr, et surtout « ses jambes, élancées, musclées ». Fantasmer sur Federer, c’est oublier la mélancolie pour entrer dans le vague des passions. » (Christine Marcandier, Mediapart, 13 août 2012)

A PROPOS DE L’AUTEUR

Philippe Roi est enseignant, photographe et écrivain. Il est né le 6 novembre 1969. Quand il était enfant, les murs de sa chambre étaient tapissés de photos de Romy Schneider dans L’enfer de Clouzot.

Publisher: Primento Digital Publishing ISBN: 9782366260540 Pages: 64