L'empreinte du paradis: Chiara Lubich et les premiers témoins de la spiritualité de l'unité by Isaline Bourgenot Dutru

Choose a shelf or add to a new one
Recommend

Recommend and receive 50% of the profit on any sale you generate

L'empreinte du paradis: Chiara Lubich et les premiers témoins de la spiritualité de l'unité

Une évocation à la fois poétique et très documentée de la naissance de la spiritualité de l’unité à travers Chiara Lubich.

L’empreinte du Paradis est une évocation à la fois poétique et très documentée de la naissance de la spiritualité de l’unité à travers Chiara Lubich. Tout est né de cette jeune fille, en 1943, dans la ville très catholique de Trente au nord-est de l’Italie. Très vite, d’autres jeunes filles la rejoignent. Des jeunes hommes aussi… puis des personnes de toutes les générations, de toutes les conditions sociales, des gens humbles et des personnalités politiques, des entrepreneurs et des artistes : tout un peuple à l’image de la société de son époque. La spiritualité de l’unité rejoindra quantité de femmes et d’hommes de milieux très divers : luthériens, anglicans, orthodoxes, juifs, musulmans, bouddhistes, hindous, agnostiques et athées s’y intéresseront et s’associeront à la soif de recomposition de la famille humaine de Chiara Lubich. Cette spiritualité a la capacité de s’incarner dans les sociétés et dans les cultures les plus variées. Aujourd’hui, l’œuvre de Chiara Lubich – le mouvement des Focolari – se poursuit sur tous les continents en étant attentive aux évolutions de notre temps. Isaline Bourgenot Dutru, professeur des écoles et écrivain, approche Chiara Lubich à travers l’histoire, la culture et l’art. Ces différents apports permettent de mieux situer l’élan de ce mouvement international.

Découvrez le récit de la naissance d'une spiritualité qui a la capacité de s’incarner dans les sociétés et dans les cultures les plus variées !

EXTRAIT

Pour Chiara, le destin des hommes n’est pas nécessairement de s’engager dans une Église ou dans une structure bien définie. Chiara l’a tant de fois répété. L’essentiel est la vie. La vie seulement. La spiritualité aide à mûrir des choix et même des engagements. Les structures, certes, peuvent aider à être plus efficace mais en aucun cas, les structures ne doivent prévaloir sur les êtres. C’est le cœur qui doit parler, c’est le cœur qui fait agir. Seulement. Que l’on soit croyant ou simplement homme de bonne volonté, l’appel à se dépasser et à transformer la société est le même. Je pense souvent à cette proclamation « Être un saint sans Dieu ». Le personnage de Camus, le docteur Rieux dans La Peste, sentit aussi cette exigence. L’Humanité du Christ touchait Camus… à condition que les chrétiens s’occupent vraiment des plus déshérités, sinon… sinon… « Les chrétiens vivront et le christianisme mourra », affirmait-il avec ironie.

A PROPOS DE L'AUTEUR

Isaline Bourgenot Dutru a été successivement, professeur de français, graphologue puis professeur des Écoles. Actuellement installée à Aix-en-Provence, elle se passionne pour l’écriture sous toutes ses formes. Elle est l’auteur du récit L’Utopie en marche, François Neveux, entrepreneur et inventeur économiquement incorrect (Ed. Nouvelle Cité, 2007) et connaît bien le mouvement des Focolari.

Publisher: Primento Digital Publishing ISBN: 9782375820292 Pages: 288