Meurtres du fond des âges: Roman noir sur fond de préhistoire by Adeline Abadie

Choose a shelf or add to a new one
Recommend

Recommend and receive 50% of the profit on any sale you generate

Meurtres du fond des âges: Roman noir sur fond de préhistoire

Deux morts sur un site archéologique, l’abri Mespoulet, aux Eyzies : un cadavre datant du Paléolithique, quinze mille ans, et le jeune archéologue qui l’étudiait.

Pas beaux à voir. Retrouvés dans une posture érotique des plus originales, ils ne s’y sont pas mis tout seuls, vu la différence d’âge. Ils seront également deux pour lever le voile sur la macabre mise en scène et identifier l’auteur de cet outrage : le gendarme d’élite Élina Seignabous, qui a participé à des missions en pleine jungle sud-américaine, à des actions dans des marigots en Afrique, à des opérations sur les champs minés de l’ex-Yougoslavie, et le commissaire Ange Rossello-Obarowski, pied-noir, juif et corse. Un cocktail turbulent, virtuose de l’obstination et des coups de chauffe. Et pourtant tous deux seront une fois encore déchirés par la barbarie. Un visage nouveau de la barbarie.

Un roman noir rondement mené par un duo d'enquêteurs explosif !

EXTRAIT

Devant le promontoire s’ouvre une gorge profonde dans laquelle s’engouffre la vacuité du ciel. Le vide d’en haut s’effondre dans le vide d’en bas, l’emplit de bout en bout, s’étale et s’alanguit jusque dans les herbes des prés, jusque dans la poussière des chemins. On reste sans voix ; on se demande ce qu’on fait là, debout au bord du cirque ; on se demande si on est petit, si on est grand ; on mesure le poids des choses. Et le ciel dégringole en grand oiseau torrentueux, fort de sa lumière dense et bleue, étourdi. Par-devant le promontoire, au loin en face, s’évadent les longues falaises calcaires. Sur leurs sommets les bois de chênes verts, sur leurs façades les corneilles. Des débrouillardes, celles-ci. Qui montent à grands coups d’aile vers les bosquets et plongent en chute libre, inondent le vent et font taire le calme, récusent l’impassibilité. Et qui viennent de ce côté-ci poursuivre d’innombrables tracés sans heurter la haute voltige des hirondelles, sans couper le regard d’Élina Seignabous et de Louis Laugerie.
— Les hirondelles sont des élégantes.
Tous deux se tiennent coude à coude sur l’esplanade minuscule.
— Sur leur trente et un, oui, oui, oui, belles.

CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE

Un roman qui égale en appréhension et en impatience les grands maîtres du suspense. Il est, sans nul doute possible, appelé au succès. - Anne-Marie Mitchell, La Marseillaise

À PROPOS DE L'AUTEUR

Le monde et son réel aveuglant n’ont de cesse de percuter nos vies, de nous laisser bras ballants et bouche bée. Il faut à cela trouver de quoi faire face, contrarier, inventer. Adeline Abadie a choisi de faire entendre sa voix. Poésie, policiers et psychanalyse sont les trois piliers qui soutiennent son écriture et ont été son pousse-à-écrire un premier roman noir, Meurtres du fond des âges. Ce genre lui permet d’explorer le champ de l’obscur qui rôde en sourdine et qui tente de faire plier le vivant. Il offre de porter à la lumière la part ombreuse des êtres, non pas pour consoler mais pour consolider. L’auteur vit à Montpellier.

Publisher: Primento Digital Publishing ISBN: 9782848866093 Pages: 240