Nouvelles du Mexique: Récits de voyage by Juan Villoro, Fabrizio Mejia Madrid

Choose a shelf or add to a new one
Recommend

Recommend and receive 50% of the profit on any sale you generate

Nouvelles du Mexique: Récits de voyage

À la découverte des traditions et de la culture du Mexique.

Les Nouvelles du Mexique initient à une littérature résolument moderne, emplie d’humour et d’ironie, qui dépeint sans détours un pays cosmopolite et fascinant.
Les cinq nouvelles, toutes contemporaines, réunies ici témoignent d’un moment particulier de la littérature mexicaine et de l’histoire du pays du serpent à plumes. Un moment où ce grand pays de plus de cent millions d’habitants, à l’histoire brillante et douloureuse à la fois, participe désormais pleinement au concert des nations du monde. Sa littérature est à l’évidence une littérature en devenir. Description du quotidien, condition de l’homme et de la femme dans le monde d’aujourd’hui, flirt avec le fantastique cher aux écrivains latino-américains : tous les ingrédients réunis dans ces fables modernes sont ceux d’une littérature en mouvement.

Laissez-vous emporter dans un formidable voyage grâce aux nouvelles mexicaines de la collection Miniatures !

À PROPOS DES AUTEURS

Juan Villoro est né en 1956 à Mexico. Étudiant en sociologie, passionné de rock, il anime, de 1977 à 1981, l’émission de radio El lado oscuro de la luna (en référence à The Dark Side of the Moon des Pink Floyd), avant de partir comme attaché culturel à l’ambassade du Mexique à Berlin-Est jusqu’en 1984. Par la suite, il collabore avec de nombreux journaux mexicains tels que Vuelta, Nexos ou La Jornada et enseigne la littérature à Mexico et dans diverses universités américaines. Auteur de quatre romans dont El disparo de Argón (1991), il s’oriente davantage vers la littérature jeunesse où il rencontre le succès international avec El testigo. Il a écrit le scénario du film Vivir mata (2001) de Nicolás Echevarría. Actuellement chroniqueur au quotidien Reforma, il participe aussi au supplément littéraire du journal chilien El Mercurio. En 2008, il a reçu le prix Antonin-Artaud.

Fabrizio Mejía Madrid est né à Mexico en 1968. Après des études littéraires, il a collaboré à diverses revues, La Jornada, Proceso, Letras Libres, Reforma… Responsable culturel à la municipalité de Mexico en 2000, il fut également le représentant du Mexique pour la seconde rencontre des nouveaux écrivains d’Amérique latine et d’Espagne (en 2001) au Convenio Andrés-Bello, en Colombie. Il est l’auteur de plusieurs chroniques sur la vie quotidienne des Mexicains depuis la crise de 1982 à celle de 1995. Son deuxième ouvrage notamment, Hombre al agua (Le Naufragé du Zócalo, Les Allusifs, 2008), offre une vision de la ville de Mexico pleine d’originalité et d’ironie ainsi que les espoirs et les désillusions de toute une communauté au fil du temps.

EXTRAIT

– On va t’expulser, ducon, m’a dit Kafka.
Il y avait des années que je n’avais pas touché un ballon et je me retrouvais tout à coup confronté à l’humeur massacrante de Kafka et aux conseils de Tchekhov qui ne servaient à rien.
Tchekhov était milieu défensif, non parce que ce poste de relayeur correspondait à ses capacités, mais parce qu’il voulait être au centre du terrain où il y a plus de gens à qui prodiguer des conseils. Après le coup de sifflet initial, il a crié des choses enflammées que personne n’a comprises. Comme si ce bon à rien parlait russe. Vers la quatorzième minute, il y eut un arrêt de jeu (la balle était allée dans le terrain d’à côté vers lequel un attaquant avait tiré pour rien un formidable but) tandis que Tchekhov me recommandait de marquer l’ailier gauche deux mètres plus loin.

Publisher: Primento Digital Publishing ISBN: 9782350743486 Pages: 144